Peut-on se former en anglais quand on est demandeur d’emploi ?

Il n’est plus à prouver que l’anglais est un véritable atout professionnel et que, lors d’un recrutement, les compétences linguistiques du candidat peuvent faire la différence. Nombreuses sont les entreprises qui travaillent avec des clients ou des fournisseurs étrangers, et qui doivent s’assurer que leurs salariés seront en mesure de communiquer.

Comment faire alors, quand on n’a pas pratiqué l’anglais depuis la fac ou le lycée ? Lorsqu’on est demandeur d’emploi, il existe des solutions pour demander un soutien financier à la formation. D’abord, suite à un licenciement économique, on peut bénéficier d’un CSP (Contrat de Sécurisation Professionnelle). Ce dispositif permet au salarié licencié de bénéficier de l’équivalent de son salaire pendant un an, et de faire financer des formations, à hauteur de 15 € par heure, par l’OPCA (Organisme Paritaire Collecteur Agréé) de l’entreprise.

Hormis ce dispositif, les autres demandeurs d’emploi peuvent aussi demander un financement auprès de Pôle Emploi : d’abord, à condition que le demandeur d’emploi n’ait pas quitté son entreprise de plein gré (démission), il conserve son DIF (Droit Individuel à la Formation, cf. précédent article du blog : https://dialangues.wordpress.com/2014/03/20/le-dif-comment-ca-fonctionne/ ). Il faut alors se tourner vers l’OPCA compétent, par l’intermédiaire de Pôle Emploi, pour bénéficier des heures cumulées. Par ailleurs, dans certains cas et sous certaines conditions, Pôle Emploi peut venir compléter financièrement le montant du DIF portable, par le biais de l’AIF (droit individuel à la formation).

Enfin, les Régions peuvent aussi proposer des dispositifs d’accompagnement des demandeurs d’emploi : c’est le cas par exemple en Bretagne, où le Conseil régional finance des formations courtes dans le cadre notamment du Chèque Force (plus d’infos, suivre le lien : http://www.bretagne.fr/internet/jcms/c_16551/cheque-force ).

Grâce à ces dispositifs, les demandeurs d’emploi peuvent donc solliciter des formations en langues, notamment en anglais professionnel, en vue d’optimiser leur employabilité : car apprendre une langue peut être bénéfique non seulement pour communiquer, mais aussi pour reprendre confiance en soi, un facteur très important dans une recherche d’emploi.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s